Ma boîte d’aquarelle

Je vous propose d’examiner différentes couleurs d’aquarelle, dans différentes dilutions, afin d’étudier leurs propriétés.

Chaque couleur a été étalonnée de son utilisation pure jusqu’à une dilution importante, toujours en référence à une échelle de gris réalisée avec la teinte neutre.
Cela permet de comparer la gamme de valeur de chaque couleur.


Nous allons voyager dans le triangle des couleurs, du jaune au rose, au violet, au bleu puis au vert. Nous terminerons pas les couleurs rompues.

Précision importante : tout ceci ne se veut pas dogmatique, mais est simplement le fruit de mes expériences.

Du Jaune au Rouge

Le Jaune Winsor, le Jaune transparent et l’Auréoline sont équivalente au jaune primaire. La plus lumineuse et la plus transparente est l’Auréoline.
Le Gomme-gutte est une jolie teinte mais pas assez transparente.
Le Jaune de cadmium est très opaque, c’est une couleur « boueuse » en mélange.
Le Jaune Indien est transparent, à mi-chemin entre le jaune et l’orange.
L’Orange de cadmium est très opaque, c’est une couleur « boueuse » en mélange.
L’Orange permanent est transparent, mais dilué, il a une tendance rose.
Le Vermillon est un vrai rouge, ni rosé, ni orangé et transparent.

Du Rouge au Rose

Le Rouge de cadmium est très opaque, c’est une couleur « boueuse » en mélange.
La Laque écarlate remplace avantageusement le rouge de cadmium, même s’il est semi-opaque.
Le Rouge Winsor est une couleur intermédiaire, facile à obtenir par mélange. Elle n’est pas vraiment utile.
L’Alizarine cramoisie est un très beau rouge/rosé, surtout chez Rembrandt.
Le Rose Permanent de Rowney a une tendance rouge, et est peu intense.
Le Rose quinacridone est une belle couleur primaire, intense et transparente.

Du Rose au Violet

Le Garance Rose est une couleur très claire et « grasse ». Elle est difficile à mélanger. A réserver à des cas bien précis.
Le Violet de Cobalt est une couleur opaque et visqueuse. Elle est difficile à mélanger.
Le Magente quinacridone est une belle couleur transparente et vive.
Le Violet Rose Permanent est équivalent du Laque pourpre.
Le Violet Winsor est transparent intense, très pur.

Du Violet au Bleu

L’Outremer français est une couleur incontournable par sa granulosité.
Le Bleu de Cobalt est clair et semi-opaque. Le Bleu Winsor Rouge est plus intéressant car plus vif et transparent.
Le Bleu Céruléum est opaque. Le Bleu Winsor vert est bien plus large et transparent.
Le Bleu Manganèse est une belle couleur primaire, mais un peu opaque.

Du Vert au Jaune

Le Vert de Cobalt est une couleur opaque et boueuse.
Le Vert Emeraude et le Vert Phtalo son identiques, mais le Vert Phtalo Rembrandt est plus riche.
Le Vert Winsor Jaune est une couleur intermédiaire, sans grand intérêt.
Ler Vert Permanent et le Vert Jaune Permanent sont de très beaux verts teintés de jaune, à nuancer avec du bleu, du jaune du rouge.
Le Jaune Citron est une couleur acide, utile en petite quantité pour modifier légèrement un mélange. Il est semi-opaque.

Les Bleu-gris

Le Bleu d’Anvers et le Bleu de Prusse sont des couleurs intéressantes si on veut créer une ambiance. Transparentes, elles se mélangent bien.
L’Indigo (Rembrandt) et le Gris de Payne (Winsor et Newton) sont identiques.

Les Vert rompus

Le Vert Olive, Le Vert de vessie et le Vert de Hooker sont utiles qui on a la flemme de les frabriquer. Transparents, ils sont faciles à nuancer avec une autre couleur.
La Terre Verte est très clair, visqueux, se mélange mal. A réserver à des cas bien précis.
Le Vert de Pérylène est un magnifique gris-vert transparent.

Les Brun-rouge

La Terre Sienne Naturelle et l’Or quinacridone sont similaires, mais l’or offre beaucoup plus de possibilités de valeur.
La Terre Sienne Brulée et le Rouge oxyde sont similaires, mais le rouge offre beaucoup plus de possibilités de valeur.
La Terre d’ombre brulée est une couleur très utile et transparente.
Le Marron de Pérylène est un très beau rouge rompu, transparent et intense.

Les Brun-gris et les brun opaques

Le Brun Van Dyck et le Brun oxyde sont similaires, mais le brun est transparent, le Van Dyck est semi-opaque.
Le Sépia est une couleur neutre et foncée, utile.
Le Jaune de Naples, l’Ocre jaune et le Rouge indien sont des couleurs très opaques,difficiles à mélanger. A réserver à des cas bien précis.

18 commentaires pour “Ma boîte d’aquarelle”

  1. Severac dit :

    c’est un superbe travail que vous avez fait là, je me suis aussi intéressé aux pigments. Il serait interessant que vous puissiez fournir le nom des pigments utilisés PRnnn, PYnnn etc. car les formulations de Winsor Newton, comme celles des autres fabricants, changent dans le temps. La référence du pigment par contre reste.

    Je vous soumets ici d’autres travaux qui datent un peu c’est vrai, ce sont les travaux de Bruce Mc Evoy : http://www.handprint.com/

    • Noon dit :

      Bonjour,

      Je connais bien le site handprint, j’y ai beaucoup trainé lorsque j’ai commencé mes divers essais. Mais l’aspect « chimique » m’intéresse peu. Je me fie surtout à mes yeux : ça me plait ou ça me plait pas !
      Le papier utilisé est aussi un paramètre qui fait beaucoup varier la couleur. En ce moment, j’expérimente des papiers avec azurants optiques, le rendu est très intéressant.

  2. STRUGARECK dit :

    Je découvre ces précieuses informations, je prends des cours d’aquarelle depuis octobre et hélas on ne nous apprends pas les couleurs. Bravo, et merci.

    • Noon dit :

      Bonjour,

      C’est bien dommage, car c’est tellement fascinant les couleurs surtout à l’aquarelle !
      Je ne peux que vous inciter à faire des essais de couleurs, de mélanges, vous irez de surprises en découvertes.

  3. paul leroy dit :

    bonjour ,
    c’est , décidément ( voir autre commentaire ) à Jeanne DOBIE que je pense en vous lisant et appréciant , je suis dans le même univers que vous…et cela me plait beaucoup , j’essaie d’appliquer ses théories sur la couleur pour donner à mes aquarelles un nouvel élan.
    Merci encore et bravo .

Laisser un commentaire

repères