10 juin 2010


Oui, mais

Tiens, ça faisait longtemps que je n’avais pas écrit un article grisouille-tristouille.
C’est quand même la preuve que, dans l’ensemble, ça va mieux. Et les difficultés passagères ne m’anéantissent plus comme auparavant.

Oui, mais.

J’en suis toujours au même point, du côté du dessin.
Certes, depuis maintenant 6 ans, j’ai acquis une relative aisance technique (qui peut toujours s’améliorer mais je ne pars plus de zéro), j’ai exercé mon sens de l’observation (et c’est quelque chose qui s’entretient), j’ai enrichi ma culture graphique (livres en tout genre, expos, suivi du travail de certains).

Oui, mais.

Le constat est là : mes images restent finalement assez vides de sens, d’émotions. Ce sont de bons dessins d’observation, sans plus. Ce ne sont pas des images narratives, illustratives.
J’ai des outils en main et je ne sais pas comment les utiliser. Un peu comme quelqu’un qui aurait appris la grammaire, l’orthographe, la conjugaison mais qui ne saurait pas parler, c’est-à-dire formuler ses idées.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit.
Réaliser une illustration, c’est bien plus que faire un beau dessin avec de belles couleurs. C’est chercher à mettre en valeur un texte, provoquer un impact, raconter une histoire, titiller l’imaginaire  … Et ce résultat n’est pas le fruit du hasard. C’est une construction, avec ses codes, ses règles, mais aussi toute la personnalité, l’originalité qu’on peut y mettre.

L’illustration me semble bien être une activité autant mentale que manuelle. J’ai développé le côté manuel, mais comment aborder le côté mental maintenant ???
Je brûle d’envie d’apprendre, de progresser, de me planter, de réussir.

Oui, mais.

Je ne sais ni par où, ni comment commencer.
En attendant, je me suis plongée dans la lecture du guide pratique de l’illustrateur, série d’articles qui permet de mieux comprendre ce domaine, cette activité. J’avais dégoté ce bouquin il y a très longtemps, et je n’y avais pas compris grand chose à l’époque. Aujourd’hui, je le trouve très structurant.

Oui, mais.

Mots-clefs : ,

Laisser un commentaire