11 décembre 2008


terrain connu

Ma dernière séance de dessin au Louvre s’est déroulée à l’exposition La Renaissance aux Pays-Bas – Dessins du musée de Budapest.

J’étais donc en terrain connu puisque j’ai pas mal étudié et copié les dessins de cette période.

Il y avait beaucoup de dessins à la plume et au lavis, mais ce sont de petites études de personnages qui ont retenu mon attention. De minuscules dessins, sur papier bleu/gris foncé avec des rehauts de blanc. Des petits bijoux. J’ai adoré dessiner ces chapeaux fantasques.

J’ai eu du mal, mais j’ai réussi à ne pas pousser le détail trop loin, m’attachant surtout au rendu du volume.
Mais comme me l’a dit très justement Mauro : « tu fais ce que tu sais faire, et on sait dès le départ que tu vas le faire bien, il n’y a pas de surprise ».
En effet, il faudrait que j’arriver à dépasser le stade de la réussite technique pour développer un mode d’expression personnel, à donner du rythme, de la diversité, du mystère … Le pire, c’est que je le sais tout ça, mais je n’ai pas encore trouvé le moyen de faire autrement que de dérouler gentiment mon dessin avec application de A à Z.
Ceci dit, j’aime bien mon dernier chapeau, car contrairement au dessin d’origine qui est plus « fini », j’ai réussi à laisser une partie inachevée de façon à faire ressortir une autre partie, et donc faire parler mon dessin, lui donner du relief.
Au passage, je remarque que dès lors que j’aime particulièrement mon sujet, je trouve que mon dessin est meilleur 😉

Mots-clefs : ,

Laisser un commentaire pour “terrain connu”

  1. Miscellaneous dit :

    HelloJ’ai découvert ton blog il y a peu de temps, via le forum de Café Salé, et je voulais juste t’encourager dans ta démarche autodidacte. Moi-même, le dessin m’interresse, je n’ai jamais pris de cours, et quand je vois les résultats que tu obtiens, ça me laisse rêveuse 🙂

Laisser un commentaire